Setalmaa

Accède aux informations et aux produits beauté qui te conviennent le mieux

7 points à retenir sur la marque Farifima Cosmétiques

Offrir des produits cosmétiques naturels adaptés aux peaux noires et métissées en plus d’être capable de concurrencer ceux des marques de renom, c’est la voie qu’a pris Farifima Cosmétiques. Mariane et Michel Peters ont en 2017, posé leurs valises à Dakar, la capitale sénégalaise pour se consacrer à leur passion commune : la cosmétique.  Petit tour d’horizon sur les 7 points clés à retenir sur Farifima. 

 

Farifima cosmétiques, une histoire d’amour et de chimie

A l’origine de la création de Farifima cosmétiques on retrouve un couple d’entrepreneurs sénégalo-canadien, amoureux l’un de l’autre, de la science et des cosmétiques naturels de qualité. Mariane Ouattara et Michel Peters, respectivement Présidente et Vice-président de Farifima, tous deux docteurs en chimie, se sont rencontrés à l’Université de Laval, au Québec où ils suivaient leurs études.

 

Farifima, un hymne à la beauté noire

Le nom de la marque vient du bambara, langue maternelle de Mariane, un dialecte parlé au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Mali. « Fari » signifie peau et « Fima » veut dire noire en référence à la peau ethnique, cible principale des Peters. Leur slogan ? la beauté naturellement ébène.

 

Mariane Peters - Co-fondatrice de Farifima Cosmétique - Setalmaa
Mariane Peters – Co-fondatrice de Farifima Cosmétique – beauté ébène elle même (présentant la gamme enfants de Farifima)

 

A l’origine de la création de Farifima

 

Avec ce projet en tête, le duo a alors entrepris des études de marchés qui ont révélé que plus de 80% des femmes noires étaient affectées par un problème de sebo-régulation (peau grasse, brillance du visage).

 

C’est après plusieurs années d’expatriation que Mariane s’est rendu compte que dans le milieu dans lequel elle évoluait, il y avait un manque criard en termes de produits cosmétiques pour les peaux noires. Elle a alors commencé à faire ses propres produits et a eu ce besoin de montrer qu’il était possible de faire des cosmétiques de qualité en Afrique avec des matières premières africaines.

Avec ce projet en tête, le duo a alors entrepris des études de marchés qui ont révélé que plus de 80% des femmes noires étaient affectées par un problème de sebo-régulation (peau grasse, brillance du visage). Ce fût le point de départ de leur aventure entrepreneuriale et la mise sur le marché de produits mortifiants pour leur cible.

 

Farifima, c’est aussi des produits 100% made in Sénégal

 

Le chimiste est importé mais la production est locale.

 

Si jadis la plupart des cosmétiques de qualité vendus au Sénégal étaient importés, Farifima fait partie des jeunes marques qui ont fait le pari de la fabrication locale. Les laits capillaires, baumes, savons et autres sérums de chez Farifima sont en effet tous fabriqués au Sénégal. Pour paraphraser M. Peters, « le chimiste est importé mais la production est locale ». Sont mis à l’honneur dans leur production, des ingrédients naturels à l’instar de la poudre de mais, du bicarbonate de soude et du beurre de lait.

 

La valeur ajoutée de la marque

 

Mchel Peters, co-fondateur de Farifima Cosmétique - Setalmaa
Mchel Peters, co-fondateur de Farifima Cosmétique

 

A tort ou à raison, dans l’esprit du consommateur, la plupart des entrepreneurs du secteur cosmétique bidouillent leurs produits dans leur cuisine. Les créateurs des produits Farifima tiennent de ce fait à rassurer leur cible sur la qualité de leurs articles élaborés dans le respect des normes internationales, qu’ils fabriquent eux-mêmes dans leur propre atelier-laboratoire dans lequel , leurs 10 années d’expérience en laboratoire de chimie sont mises en pratique.

 

Les co-fondateurs contrôlent ainsi toute la chaine de valeur de leurs produits, de la formulation à leur mise en vente sur le marché en passant par la fabrication.

 

Derrière chaque produit de l’entreprise se cache en effet un travail important de recherche pour la valorisation des matières premières africaines qui jusqu’ici servaient généralement à l’export. Les co-fondateurs contrôlent ainsi toute la chaine de valeur de leurs produits, de la formulation à leur mise en vente sur le marché en passant par la fabrication.

 

 

Les difficultés rencontrées par Farifima Cosmétiques

Le choix affirmé de produire localement ses produits n’est pas sans difficultés pour le couple. Mariane résume leur bataille au quotidien en 3 points : temps, main d’œuvre et financement.

Il est en effet difficile pour le tandem de trouver au quotidien le temps suffisant pour fabriquer les produits, gérer la boutique et avoir une vie de famille. Trouver une main d’œuvre qualifiée qui épouse la vison des fondateurs de Farifima constitue également une deuxième difficulté pour ces associés. Accéder à  des financements pour garantir la production et agrandir l’offre est leur troisième difficulté. Il faut noter que l’accès aux finances constitue un autre obstacle commun aux entrepreneurs d’Afrique francophone.

 

Farifima, sacré meilleur projet de l’émission 6 de Jeunes 3E

Jeunes 3E, une émission télévisée sénégalaise dédiée aux entrepreneurs et leurs projets et diffusée sur la RTS, la chaine nationale du pays vient de désigner Farifima Cosmétiques comme le meilleur projet de l’émission 6 du 20 janvier. Le show qui a pour objectifs de donner la chance aux jeunes entrepreneurs de présenter leurs projets et de leur obtenir des financements, permet ainsi à la marque de bénéficier d’un accompagnement technique et financier. Un rêve devenu donc réalité grâce aux votes des téléspectateurs qui leur ont permis d’obtenir une note téléspectateurs de 20/20 lequel a été compilé à celle du jury.

Pour (re)voir l’entretien accordé par les cofondateurs de Farifima Cosmétiques à Sétalmaa, c’est par ici.

SHOWHIDE Comments (0)

Comments are closed

Setalmaa

Setalmaa fournit des informations beauté personnalisées et facilite l'accès aux produits en Afrique francophone.