Setalmaa

Accède aux informations et aux produits beauté qui te conviennent le mieux

Afrique : Boom du marché de la beauté

Une femme noire passe en moyenne, 3 fois plus de temps qu’une femme blanche, à s’occuper de ses cheveux. Comparé à la femme caucasienne, elle utilise plus de 9 produits capillaires, 7 produits de maquillage et 5 autres produits de soins pour la peau. En Afrique, de plus en plus de femmes font attention à leur maquillage et coiffure et augmentent ainsi leur consommation en produits de beauté. L’expansion de sa classe moyenne fait de l’Afrique, une incontournable sur les marchés de la beauté. Ainsi, entrepreneurs et multinationales investissent dans l’industrie florissante de la beauté sur le continent.

 

Diversité des marchés africains

L’Afrique est un continent complexe qui combine différents styles de vie, d’ethnies et différentes situations sociales et culturelles. À l’heure actuelle, le continent compte plus d’un milliard d’habitants. On s’attend à ce que la croissance de la population atteigne les trois milliards de personnes, d’ici 2065. Le nombre de consommateurs qui peut découler de cette démographie galopante rend immense le potentiel du marché africain. D’ici 2030, les 18 villes africaines les plus peuplées pourraient avoir un pouvoir d’achat combiné de 1300 milliards de dollars, ce qui fait de l’Afrique, un objectif pour les grandes marques de beauté et cosmétiques qui cherchent à croître en dehors des pays développés.

Selon le cabinet d’étude de marché Euromonitor International, l’industrie de la beauté en Afrique et Moyen-Orient a été estimée à environ 25,4 milliards de dollars. Le marché augmentera de 6,4% par an au cours des quatre prochaines années. L’Afrique et le Moyen-Orient seront les régions les plus dynamiques en matière de produits de beauté et soins personnels. Par exemple, le seul secteur du maquillage augmentera de 6% entre 2016 et 2017, passant de 3,570 milliards de dollars à 3,786 milliards de dollars.

L’Afrique subsaharienne pourrait être la prochaine grande région de croissance en raison de ses taux élevés de natalité et de sa classe moyenne en hausse. Les leaders du marché – Afrique du Sud et Nigeria – seront suivis par cinq pays : le Kenya, l’Éthiopie, la Tanzanie, le Ghana et le Cameroun.

Business autour du domaine de la beauté

Selon le magazine Forbes, parmi les 6 femmes entrepreneuses les plus en vue en Afrique, deux ont commencé leurs business dans l’industrie de la beauté. Il s’agit des Nigérianes Kinoshi et Opara. Étant consciente des nombreuses opportunités inexploitées sur le marché de la beauté en Afrique et principalement au Nigéria, Louisa Kinoshi, une passionnée de maquillage, a fondé BeautyRevNG.com. Il s’agit du célèbre site e-commerce, permettant aux blogueuses beauté, aux maquilleurs amateurs et professionnels, d’accéder aux marques locales et internationales depuis un PC portable ou Smartphone. En 3 mois, elle avait gagné 52 000$ en proposant à ses clients, les dernières marques de cosmétiques, les tutoriels d’utilisation ainsi que les conseils des grands maquilleurs sur ces produits.

En plus du maquillage, le business autour de la beauté cheveux n’est pas en reste. Ainsi, Ngozi Opara, cosmétologiste et ancienne analyste financière a fondé le mouvement “Heat Free Hair” pour offrir un service de soins capillaires adapté aux différentes textures de cheveux naturels des femmes noires et métissées. Elle avait débuté son business dans une période où les grandes marques de cosmétiques commençaient à s’intéresser au marché des soins de cheveux des noirs que depuis quelques années.

En Afrique francophone, Au Sénégal par exemple, on observe un boom du domaine de la beauté. Ainsi selon la célèbre makeup artist, Khady Niang Diakhaté, l’explosion du secteur de la beauté au Sénégal fait qu’une maquilleuse beauté douée peut se retrouver aujourd’hui avec le salaire moyen d’un cadre (environ 700 000 FCA) et où un maquilleur professionnel, souvent appelé makeup artist peut lui, gagner le salaire d’un fonctionnaire en une journée. De plus, les sites e-commerces spécialisés dans le domaine de la beauté et cosmétiques prolifèrent également. Ainsi, toujours au Sénégal, les boutiques en ligne comme FabellaShop, NubianBeautyShop et Etounature voient le trafic de leur sites, augmenter de manière exponentielle.

Si les maquilleuses Professionnelles et beauté explosent sur cette partie du continent, les initiatives de création de marques locales ne sont pas en reste. Les consommateurs ont aujourd’hui le choix de produits de beauté fabriqués sur le continent et par des Africains. Des marques comme Adaa Ada du Sénégal, Madlyn Cazalis du Cameroun, Bathkandy du Nigéria, Safou-Cosmetics du Gabon et bien d’autres marques locales prennent aussi leur part dans cet immense marché de la beauté en Afrique.

Beurre de Karité naturel

Les grandes marques de cosmétiques à l’assaut du continent

Face à un marché aussi vaste, non seulement les entrepreneurs mais aussi les multinationales investissent dans l’industrie de la beauté sur le continent.

Aujourd’hui en Afrique, les grandes marques de cosmétique créent en premier les filiales de distribution locales. Certains pays, comme le Bénin, le Togo et le Cameroun, ont cherché à bénéficier de cette situation, en appliquant de lourdes taxes sur les produits de beauté. Cette initiative a provoqué l’explosion de l’importation illégale et des contrefaçons des produits de beauté en plus d’un manque absolu de contrôle sur les cosmétiques mis à disposition sur le marché.

 

Par ailleurs, vous pourriez penser que cette politique favorise les entreprises locales, mais ce n’est pas le cas. Les consommatrices africaines préfèrent toujours les grandes marques internationales. Elles développent l’idée que si un produit est plébiscité aux États-Unis, c’est qu’il est nécessairement de bonne qualité et donc l’achètera même si cela lui implique un sacrifice. La classe moyenne africaine est de plus en plus grande. Elle a triplé en taille au cours des 30 dernières années et le continent stimule ainsi la demande de produits de beauté. Les compagnies de cosmétiques courent sur le continent pour gagner une part du marché. Les grandes multinationales dominent le marché du Kenya et de l’Ouganda, en utilisant la capacité de production locale en sous-traitance.

 

Parmi les principaux acteurs internationaux, L’Oréal a connu un succès relativement important dans les pays d’Afrique en proposant des produits de masse et des marques abordables comme Garnier et L’Oréal Paris. Le géant de la cosmétique française a rapidement reconnu le besoin de soins capillaires et du corps spécifiques dédiés aux peaux noires et métissées . Après des études de marché approfondies, L’Oréal a lancé la célèbre marque SoftSheen-Carson, la première marque mondiale destinée aux consommateurs en Afrique. Cela a été suivi par Mizani – un autre produit de marché de masse qui est devenu un incontournable dans les salons de coiffure en Afrique.

L’Afrique est l’un des marchés au monde où la demande de cosmétiques augmente à un rythme frénétique. Les consommateurs du continent exigent que les produits haut de gamme venant de l’Étranger soient désormais à leur portée et en parallèle, ils disposent d’une pléthore de marques locales d’aussi bonne qualité qui répond à leurs besoins. Le marché de la beauté en Afrique est un domaine prometteur qui stimulera l’économie du continent. Il est attrayant et stimulant pour les multinationales de cosmétiques mais également pour les entrepreneurs locaux.

 

 

Sources :

http://www.africa-business.com/features/beauty-cosmetics-market-africa.htmlhttp://www.kosmeticaworld.com/2017/04/01/africa-next-frontier-cosmetics/http://www.borgenmagazine.com/beauty-market-in-africa/http://www.africa-business.com/features/beauty-cosmetics-market-africa.htmlhttp://www.smallstarter.com/browse-ideas/cosmetics-beauty-and-personal-care-products-b²usiness-in-africa/http://beauty-africa.com/why-africa-cosmetics-beauty-industry/

Aminata Thior
Aminata Thior

Ingénieur télécom, fondatrice et redactrice en chef de Setalmaa, Aminata est une passionnée dans l’âme. « Apprendre sans cesse »,« douter » et « faire/make » sont les maitres mots qui l’accompagnent au quotidien. Blog personnel sur RFI/Mondoblog : http://leregardeminatag.mondoblog.org/

SHOWHIDE Comment (1)
Setalmaa

Setalmaa fournit des informations beauté personnalisées et facilite l'accès aux produits en Afrique francophone.

Des questions ?
Ecrivez-nous sur WhatsApp