fbpx
Skip to content Skip to footer

Quels sont ces ingrédients allergènes ou à risque dans nos cosmétiques ?

Saviez-vous que les produits chimiques utilisés pour rendre souple le béton, les dégraissants qui enlèvent la saleté des pièces automobiles, et les tensioactifs qui réduisent la tension superficielle de l’eau dans la peinture, sont aussi des ingrédients allergènes qui peuvent en fait se trouver dans vos cosmétiques ? Les recherches montrent que sur les 82 000 ingrédients utilisés dans les produits de soins personnels et les cosmétiques, 1 sur 8 est un produit chimique industriel pouvant être notamment une substance cancérigène, un pesticide, une toxine reproductive ou un perturbateur hormonal. Si vous cherchez à désintoxiquer votre routine de beauté, voici tout ce que vous devez savoir sur les ingrédients allergènes ou à risque dans les cosmétiques.

Quels sont les ingrédients allergènes dans les cosmétiques auxquels il vous faut prêter attention ? 

Voici une liste non exhaustive de 12 ingrédients allergènes voire dangereux dans les cosmétiques que vous devez éviter.

ingrédients allergènes dans les cosmétiques

BHA et BHT 

Utilisés comme conservateurs dans vos rouges à lèvres et vos crèmes hydratantes, le BHA (ou butylated hydroxyanisole) et le BHT (butylated hydroxytoluene) sont des ingrédients allergènes dans les cosmétiques qui peuvent provoquer des réactions allergiques pour votre peau.

Le BHA est classé parmi les substances potentiellement cancérigènes pour l’Homme. Quant au BHT, il a été signalé comme pouvant causer des dommages au foie et interférer avec les niveaux d’hormones thyroïdiennes. 

Colorants à base de goudron de houille 

Sur les étiquettes de vos cosmétiques, les colorants à base de goudron de houille sont généralement identifiés par un numéro d’indice de couleur (CI) à cinq chiffres ou étiquetés comme P-phénylènediamine. Ces colorants sont utilisés dans les mascaras, les fards à paupières et les eyeliners. À base de goudron de houille, ils ont été identifiés comme des agents cancérigènes pouvant induire des lésions cérébrales. 

DEA 

Connu pour rendre les produits cosmétiques crémeux ou encore utilisé comme équilibreur de pH, la DEA (diéthanolamine) est présente dans les crèmes hydratantes, les écrans solaires et les nettoyants pour le visage. Il est connu pour provoquer une irritation de la peau et des yeux.

L’exposition à de fortes doses de DEA est liée à des cancers du foie et à des modifications précancéreuses de la peau et de la thyroïde. 

Phtalate de dibutyle 

Le phtalate de dibutyle ou DBP est utilisé principalement dans les vernis à ongles, les parfums et les démaquillants comme ingrédient de parfum et solvant commun.

Actuellement interdit par l’Union Européenne, il a été constaté que l’utilisation persistante du DBP provoque des perturbations hormonales et des défauts de développement chez les fœtus. En Afrique francophone, il n’existe pas, à notre connaissance, une telle interdiction. Vigilance donc !

Conservateurs libérant du formaldéhyde 

Présent dans votre fard à joues, votre mascara et votre démaquillant, ce conservateur a été classé comme un agent cancérigène connu pour l’Homme. Des recherches montrent qu’il peut également irriter la peau et les yeux et déclencher des allergies à faible dose. Dans vos cosmétiques, ils sont généralement étiquetés comme DMDM hydantoïne, diazolidinyl urée, imidazolidinyl urée, méthénamine, quaternium-15 et hydroxyméthylglycinate de sodium. 

Parabènes  

Les parabènes restent les conservateurs les plus utilisés dans les cosmétiques. Ils sont surtout utilisés dans le maquillage pour éviter la contamination des produits et garantir leur durée de conservation. Les parabènes ont été associés à des perturbations hormonales, au cancer du sein, à un vieillissement accru de la peau et à des dommages à l’ADN. 

Parfum

Vous pouvez habituellement les repérer dans vos produits cosmétiques étiquetés “parfum” ou “fragrance”, mais ces fragrances non divulguées sont en fait, souvent, un mélange complexe de dizaines de produits chimiques. Elles sont utilisées dans presque tous les types de produits de soins personnels, mais aucune loi n’oblige les entreprises à énumérer les différents produits chimiques entrant dans la composition de leurs parfums. Ces ingrédients non répertoriés peuvent déclencher des allergies, des migraines et des symptômes d’asthme, et ont été associés au cancer et à la neurotoxicité. 

Polyéthylène / PEG 

Les PEG (polyéthylèneglycols) sont des composés dérivés du pétrole utilisés dans les bases de crème des cosmétiques comme épaississants, solvants, adoucissants et porteurs d’humidité. Les PEG peuvent provoquer des irritations et une toxicité systémique. Selon la qualité et le processus de fabrication, les composés PEG peuvent être contaminés par des substances cancérigènes comme l’oxyde d’éthylène et le 1,4-dioxane. Ils fonctionnent également comme des “amplificateurs de pénétration” qui augmentent la perméabilité de la peau. Cela permet aux ingrédients potentiellement dangereux de pénétrer plus profondément dans l’épiderme, en brisant votre barrière lipidique naturelle. 

Petrolatum (Gelée de pétrole) 

Couramment utilisée dans les crèmes hydratantes, les baumes à lèvres et les rouges à lèvres, cette gelée d’huile minérale devient un danger pour la santé si elle n’est pas entièrement raffinée. Des études ont montré que lorsqu’il est contaminé par des hydrocarbures aromatiques polycycliques HAP, le pétrolatum, plus connu sous le nom de vaseline peut provoquer un cancer de la peau. Les HAP présents dans le pétrolatum sont également associés à des irritations et des allergies cutanées. 

Siloxanes 

Ces composés à base de silicone sont des perturbateurs endocriniens et interfèrent avec la fonction hormonale humaine, entraînant des problèmes de fertilité. Les siloxanes ont aussi le potentiel de se bioaccumuler dans les organismes aquatiques.

Sulfate de laureth de sodium 

Le laureth sulfate de sodium (SLES) est courant dans vos produits de salle de bains tels que les sprays nettoyants, les shampooings, les gels douche et les nettoyants pour le visage, mais on le trouve également dans votre trousse de beauté, notamment dans votre baume à lèvres, votre démaquillant, votre fond de teint et votre crème solaire. Les SLES ont été identifiés comme provoquant des irritations cutanées et déclenchant des dermatites, ainsi que comme étant un perturbateur majeur du microbiome de votre peau. On considère également qu’il est à l’origine de l’acné, en particulier de l’acné kystique. 

Triclosan 

Ce produit chimique, que l’on trouve souvent dans une large gamme de produits ménagers, notamment les sacs de garage, les peintures et les détergents à lessive, est aussi couramment utilisé comme agent de conservation dans les formules de maquillage à base d’eau. Cependant, il s’avère qu’il irrite la peau et les yeux, et peut provoquer une perturbation endocrinienne. Le triclosan est également identifié comme un chlorophénol, qui est une classe chimique cancérigène.

Quels sont les symptômes courants résultant d’une allergie à un ingrédient d’un cosmétique ? 

Si vous présentez l’un des symptômes suivants après application d’un produit cosmétique, vous faites peut-être d’une réaction allergique cutanée :

  • démangeaisons ;
  • rougeur ou décoloration ;
  • éruptions cutanées ;
  • urticaire ;
  • inflammation ;
  • desquamation de la peau ;
  • etc. 

Selon la sensibilité de votre peau, les symptômes peuvent se faire sentir très vite ou quelque temps après. Il existe heureusement quelques gestes que vous pouvez effectuer chez vous pour atténuer vos symptômes. 

Quels sont les meilleurs traitements à domicile pour une réaction allergique ? 

ingrédients allergènes dans les cosmétiques

La première étape pour soulager les allergies cutanées est probablement la plus difficile. Vous devez éviter de vous gratter. En effet, certains types d’allergènes cutanés peuvent se propager à d’autres parties du corps lorsque vous vous grattez. Même si ce n’est pas le cas, le grattage peut créer des plaies qui stimulent encore plus la réponse immunitaire de votre corps, entraînant une plus grande inflammation. Le grattage peut également transmettre des bactéries et d’autres irritants externes, ce qui augmente le risque d’infection. En plus d’éviter de vous gratter, vous devez également prendre les mesures suivantes pour traiter les réactions allergiques cutanées :

  • déterminez la cause de la réaction allergique et évitez strictement l’allergène ;
  • prenez un bain avec de l’eau fraîche ou tiède et des nettoyants doux et sans parfum pour aider à soulager les symptômes ;
  • immédiatement après le bain, utilisez une crème hydratante douce et hypoallergénique pour apaiser la peau ;
  • utilisez une crème corticostéroïde sur la peau irritée pour soulager les symptômes ;
  • prenez des médicaments contre les allergies (antihistaminiques) pour soulager les symptômes, mais faites attention à l’étiquette car beaucoup de ces produits peuvent provoquer une somnolence ;
  • vous pouvez utiliser des compresses fraîches et humides sur la zone pour soulager les symptômes et vous aider à éviter de vous gratter ;
  • portez des vêtements amples et respirants pour éviter toute irritation supplémentaire.

La plupart des allergies cutanées ont une source évidente, sont légères et répondent bien aux soins à domicile, mais si vous avez une allergie ou une réaction cutanée qui dure plus d’une à deux semaines sans que les mesures ci-dessus n’apportent d’amélioration, vous devez vous rendre dans un cabinet dermatologique. Cela dit, si vous présentez un gonflement de la bouche ou de la langue ou si vous avez des difficultés à respirer, la meilleure solution immédiate est d’appeler ou de vous rendre aux urgences les plus proches. Ces réactions allergiques peuvent être dangereuses si elles ne sont pas traitées d’urgence. 

 

Certains cosmétiques contiennent malheureusement des ingrédients qui peuvent être allergènes, voire nocifs. Nous en avons répertoriés 12 dans cet article, mais il y en a malheureusement davantage. Si vous avez des doutes sur un ingrédient, nous vous invitions à consulter la liste INCI International Nomenclature Cosmetics Ingredients, vous saurez ainsi s’il est nocif ou inoffensif. Pour prendre le moins de risques possibles, vous devez donc veiller à scruter minutieusement la liste des ingrédients de chaque produit cosmétique qui entre dans votre routine.