Setalmaa

Accède aux informations et aux produits beauté qui te conviennent le mieux

Cheveux crépus et frisés : un business en plein boom

Le retour au naturel est bien une réalité et le marché des cheveux crépus et frisés est en plein boom. De plus en plus de femmes de tout âge et toutes catégories sociales confondues, choisissent de porter et d’assumer leurs cheveux crépus, naturels. Elles ne veulent plus être « ghettoïsées » mais sont de plus en plus nombreuses à exiger des produits de qualité et des services adaptés à leur spécificité. Face à cela, se développe parallèlement un marché très porteur qui suscite l’intérêt des marques, des entrepreneurs et autres acteurs du marché de la beauté.

 

 

Il suffit de regarder autour de soi et dans les médias pour remarquer qu’il y a de plus en plus un réel engouement autour de la beauté dite « noire ». Le mouvement Nappy (Natural and happy) a pris racine aux Etats Unis puis a rapidement fait de nombreux adeptes en France, pour finalement s’implanter Afrique.

 

Les marques moyenne et haut de gamme ciblent davantage la clientèle aux cheveux frisés et crépus

 

 

C’est connu, les cheveux crépus et frisés demandent beaucoup plus de soins et d’entretien. De plus, les études montrent que les femmes noires passent en moyenne 3 fois plus de temps à s’occuper de leurs cheveux. D’après Soft Sheen-Carson, filiale de L’Oréal, elles utilisent 9 fois plus de produits capillaires que les femmes blanches pour entretenir leur chevelure, donc dépensent beaucoup plus. Ainsi, les petites marques et les grands groupes investissent dans ce secteur très porteur.

L’Oréal a initié le mouvement avec la marque Mizani  – terme qui signifie « équilibre » en swahili – créée en 1991 aux Etats-Unis, destinée aux besoins des cheveux bouclés, frisés, crépus et exclusivement distribuée en salons de coiffure en France. MIZANI propose une ligne de produits pour « cheveux secs, très secs, affaiblis, cassants volumineux, naturels (bouclés, frisés ou crépus), défrisés, en transitions ou bien cuirs chevelus à problèmes ».

La marque Garnier s’est également lancée sur ce marché avec un positionnement moyenne gamme avec la ligne Ultra Doux pour cheveux très secs ou frisés. On peut trouver ces produits dans n’importe quelle grande surface à moindre coût.

En France, Le célèbre coiffeur Frank Provost fut l’un des premiers à investir ce créneau. Déjà en 2008, il lançait Niwel – terme swahili qui évoque le soin et la beauté des cheveux – une marque de salons de coiffure haut de gamme adaptée aux spécificités des cheveux des femmes noires, mates et métissées qui s’est aujourd’hui développée en Niwel Beauty « un concept de beauté globale ». Ainsi, Niwel propose entre autres produits (maquillage, soin de peau), une large gamme capillaire dédiée aux cheveux bouclés, frisés ou crépus.

Des marques comme les célèbres marques américaines Cantu ou Shea Moisture sont également très prisées par la clientèle aux cheveux frisés et crépus.

En Afrique francophone, des marques locales de produits capillaires dédiées aux cheveux afros crépus ont vu le jour ces 5 dernières années. Des marques comme Afro & Nature, Adaa Ada, Karaw au Sénégal, Bisaa’a Cosmetics au Cameroun ou Talowa en Côte d’Ivoire renforcent de plus en plus leurs présences sur ce marché. La liste de ces nouvelles marques est loin d’être exhaustive.

Dans un tout autre domaine, celui des jouets, l’entrepreneuse sénégalaise, Rokhaya Diop a su saisir la vague afro et a créé la sensation avec ses poupées Afro Urbidolls. Une marque haut de gamme de poupées noires aux cheveux crépus et frisées habillées en tissus wax et aux prénoms de Binta, Neyla ou Lena. Les Urbidolls rencontrent un tel succès que la marque fait régulièrement face à des ruptures de stock.

 

 

Les tissages, mèches et perruques au look naturel

 

Cc : Sakita Holley
Cc : Sakita Holley

 

Pour suivre la tendance en ce qui concerne les habitudes capillaires des femmes noires, les tissages et extensions lisses ont peu à peu cédé la place aux styles boucles et cheveux frisés façon Afro. Cependant, le plus dur est de trouver des produits de qualité dans ce domaine. Pour répondre à cette demande, des marques de qualité ont vu le jour. C’est le cas de la marque américaine Heat Free Haircréée en 2012 par la coiffeuse Ngozi Opara. Son but était d’offrir à celles qui avaient choisi de porter leurs cheveux naturels, des perruques, tissages ou extensions 100% cheveux naturels qui s’accorderaient parfaitement à la texture du cheveu afro, crépu ou frisé. Pour les adeptes du tissage ou des perruques, la marque en propose différentes textures et différentes longueurs, composées de mèches qui peuvent être lavées, lissées ou bouclées au fer.

Evidemment pour avoir des produits de qualité, il faut y mettre le prix. Comptez entre 125 et jusqu’à plus de 500€ pour certaines perruques en fonction de vos souhaits.

Par ailleurs, des alternatives moins chères existent également sur le marché. C’est le cas des perruques afro sur le site dioudia.fr comme le tissage Velvet Remi Afro Long 39,90€ ou la perruque Human Hair Velvet afro 95€. Sur Fabellahop, les mèches Marley Braid Kanekalon vous sont proposées, de « vrais faux cheveux crépus » lavables et réutilisables à 7500 FCFA le paquet.

 

Des salons spécialisés en soins et entretien du cheveu crépu voient le jour en Afrique

 

CC : les Afronautes
CC : les Afronautes

 

En ce qui concerne les grandes capitales africaines, l’impensable est en passe de se réaliser. Le secteur de la beauté au naturel s’est aujourd’hui incroyablement démocratisé. Les Africaines qui, encore hier ne juraient que par le défrisage et les tissages ou rajouts, délaissent de plus en plus ces pratiques pour un retour assumé au cheveu naturel. Face à la très forte demande, des initiatives autour du business des cheveux crépus se multiplient.

A Dakar, au Sénégal – où pourtant le phénomène nappy semble avoir moins d’envergure comparé à d’autres capitales ouest africaines comme Abidjan ou Douala –  on compte actuellement pas moins de 3 salons Elle Emoi entièrement dédiés aux soins, à l’entretien et à la coiffure des cheveux naturels crépus. À Douala, Nathalie Edimo Kouoh est pionnière dans son domaine avec la création du Centre Ebony Hair Care en 2013 pour répondre à la demande croissante en ce qui concerne les soins pour cheveux naturels au Cameroun. Dans la même dynamique, à Abidjan en Côte d’Ivoire, Mariam Diaby qui est à l’origine de la grande communauté Nappys de Babi, vient de lancer officiellement Kun’si, l’un des premiers espaces dédiés aux soins et à l’entretien des cheveux naturels. L’entrepreneuse Ivoirienne ne compte pas s’arrêter là, elle prévoit d’ouvrir une longue chaîne de salons spécialisés sur les cheveux crépus.

 

Les sites, blogs et salons spécialisés beauté noire et cheveux crépus et frisés ont la côte

La blogosphère cheveu crépu naturel grandit davantage de jour en jour et devient un lieu de rendez-vous incontournable. Les femmes y sont très nombreuses à la recherche de conseils et idées pour entretenir ou coiffer leur chevelure. Internet est un espace de liberté mais également « un espace prescripteur ». Les bloggeuses qui y distillent leur conseils et savoir-faire concernant les soins des cheveux crépus et frisés rencontrent beaucoup de succès. Des blogs à succès ont vu le jour :  BlacbeautyBagNappy N’Ko,  Nappy Diary, Aba Naturelle, LecterFro, Black Cotton ou Brown Skin,  qui sont suivies par des milliers de nappy lovers. Cette activité peut être génératrice de revenus conséquents pour les bloggeuses les plus célèbres et les plus influentes qui ainsi, sont de plus en plus sollicitées par les marques pour la promotion de leurs gammes ou produits.

Dans la sphère Nappy, les sites spécialisés beauté des cheveux naturels comme Ma coiffeuse Afro qui est une application en ligne qui permet de trouver une coiffeuse en région parisienne ou Ounoz.com, spécialisé dans les accessoires sont également très fréquentés et diversifient de plus en plus leurs offres de services et de produits pour le bonheur de leurs consommatrices.

Aussi, en dehors d’internet, se sont créés des espaces physiques de rencontre et d’échanges, des sortes de « laboratoire d’idées ». Ce sont des salons spécialisées beauté afro et métissée comme Le salon Beauty Color Africa qui s’est tenu à Abidjan les 10, 11, 12 Février 2017 et a rassemblé une centaine d’exposants actifs dans ce nouveau marché dédié à la spécificité des peaux noires avec la part belle aux produits capillaires pour les cheveux crépus, naturels. Il y’a également le salon Boucle d’Ebène à Paris ou La Natural Hair Academy initiée par Clarisse Libéne (Belle Ebéne) qui est aujourd’hui le salon le plus important du cheveu afro en France et en Europe.

 

L’expertise et la formation pour répondre aux exigences d’une clientèle exigeante

 

 

Pour attirer et satisfaire la clientèle cheveux crépus et frisés qui est reconnue comme une clientèle exigeante, les acteurs du domaine sont à la recherche de collaborateurs qualifiés et bien formés. Même si de plus en plus de coiffeurs caucasiens montrent leur intérêt à se spécialiser dans ce domaine, il faut bien reconnaitre que cela profite tout d’abord aux coiffeurs et coiffeuses noires ou métisses qui semblent avoir une légitimité naturelle dans le sens où ayant eux même le cheveu crépu à la base. Ils connaitraient ainsi, très bien les exigences spécifiques. A titre d’exemple, il est intéressant de remarquer qu’au moins 80% des coiffeurs des salons Niwel sont noires ou métisses.

Pour pallier au manque de connaissances sur l’entretien des cheveux crépus, les formations consacrées à l’univers des cheveux crépus et frisés se sont multipliées ces dernières années en France mais également en Afrique. Les professionnels du milieu recrutent de plus en plus de monde.

Alors si vous êtes tentées par une formation, un blog ou même une aventure entrepreneuriale dans le domaine de la beauté des cheveux crépus et frisés, n’hésitez plus et lancez-vous : c’est incontestablement un business en plein boom.

 

SHOWHIDE Comments (0)

Comments are closed

Setalmaa

Setalmaa fournit des informations beauté personnalisées et facilite l'accès aux produits en Afrique francophone.