Setalmaa

Accède aux informations et aux produits beauté qui te conviennent le mieux

Créer sa marque de produits cosmétiques naturels en Afrique : tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer!

Cela fait bientôt un an que nous avons lancé le média Setalmaa et depuis, nous faisons le tour de l’Afrique francophone pour donner la parole à ces entrepreneurs qui ont décidé de lancer leur marque de produits cosmétiques naturels. De Paris à Dakar en passant par Cotonou, Abidjan et Douala, voici 7 points essentiels que vous devez absolument savoir pour réussir votre lancement de marque sur le continent. Paroles d’entrepreneurs du secteur.

 

réer sa marque de cosmétique naturels en Afrique setalmaa

 

 

1. Un domaine en plein boom

Nous sommes dans l’ère du retour aux sources, au naturel, aux produits sains, à la terre mère Afrique et le domaine de la beauté et cosmétique y tire un grand avantage. Il n’y a donc aucun doute sur le sujet, le secteur de la beauté et cosmétique est en plein boom en Afrique francophone – pas encore saturé comme c’est le cas en Afrique anglophone. Le besoin est là et il y a un marché à occuper et ça, de nombreux entrepreneurs l’ont compris.

 

Lors de notre interview avec Christian Ngan, fondateur de la marque de produits naturels made in cameroun, Madlyn Cazalis , cet ancien banquier et homme d’affaires rappelait le déclic qui l’a poussé à créer sa marque : une envie de proposer des produits de qualité pour lutter contre la dépigmentation mais aussi cette croissance du secteur de la beauté et ces opportunités dans le domaine qu’il fallait saisir.

 

2. Du professionnalisme et de la crédibilité

Ramatoulaye Bocoum Fall, fondatrice de la marque de produits naturels capillaires Adaa ada est chargée de ressources humaines dans une entreprise sénégalaise. Ses recherches personnelles et approfondies sur quels produits naturels utiliser pour faire pousser ses propres cheveux l’ont amenée à créer Adaa Ada. Plus tard, elle s’est entourée d’une équipe technique composée de laborantins et chimistes pour lancer et développer sa marque.

 

Diplômée en Droit et Finance et après 7 ans d’expériences professionnelles dans l’accompagnement RH et le développement des compétences commerciales et managériales, Diariétou Dia quitte son emploi pour lancer Karaw, une marque de produits naturels capillaires made in Senegal. Avant de mettre ses produits sur le marché, la jeune femme est partie se former à l’étranger puis s’est entourée d’une équipe technique.

 

Les fondatrices de la marque Afro & Nature se sont appuyées sur l’expertise de l’une d’entre elles et sur une équipe technique pour proposer leurs produits actuels. Sandrine Assouan, fondatrice de Nature et tradition est certes chimiste mais travaille avec une équipe d’experts du domaine. La liste est longue …

 

Les marques de produits naturels commencent à pulluler sur le marché. Tous les jours, des individus se lèvent, concoctent des mélanges dans leur cuisine et les vendent sur le marché. Ces derniers augmentent la réticence que peuvent avoir certaines consommatrices sur les produits made in Africa.

 

Pour vous démarquer de ceux-là et sortir du lot, il vous faut démontrer votre expertise dans les produits que vous vendez. Se former soi-même si l’on est pas à la base chimiste, ou cosmétologue ou autre s’impose. S’entourer d’une équipe technique est également une obligation. Communiquer sur cette expertise rassure la clientèle et vous donne de la crédibilité.

 

3. De la qualité, encore et encore!

Rappelons qu’au départ, les fondatrices de Bissa’a cosmetics, Adaa Ada, Afro & Nature ou Karaw voulaient des produits naturels pour résoudre des problèmes capillaires qu’elles rencontraient. La recette qui répondait à leur propre besoin trouvée, elles en ont fait profiter à leur famille puis à leurs amies proches. Et c’est parti ainsi, avec du bouche à oreille et des produits de qualité qui donnaient des résultats visibles.

 

 

Tout est disponible dans nos pays, il faut avoir la patience de chercher. Christian Ngan.

 

Les marques africaines de cosmétiques naturelles qui proposent des produits de qualité sont connues avant tout grâce au système de bouche à oreille. Des clientes sur qui ces produits ont marché en ont parlé à d’autres qui en ont parlé à d’autres et ainsi de suite.

 

Par ailleurs, c’est en voyageant dans la sous région ouest-africaine que Mariétou Diouf, fondatrice de Etounature a vu le potentiel des merveilles qu’elle pouvait réaliser avec les produits naturels sur le continent. “Les produits de Madlyn Cazalys sont 100% naturels et tous les ingrédients proviennent du continent”, précise son fondateur. “Tout est disponible dans nos pays, il faut avoir la patience de chercher”, conclut Christian Ngan.

 

Fouiller le continent à la recherche des meilleurs produits naturels, trouver des fournisseurs fiables sur le continent ou à l’étranger, se rapprocher des professionnels dans l’approvisionnement d’ingrédients naturels sont des étapes nécessaires pour assurer la qualité de vos produits.

 

4. Le packaging ou contenant, gage de réussite dans la création de sa marque de cosmétique

Vous pouvez avoir les meilleurs produits cosmétiques au monde mais si leur présentation ne donne pas envie, vous perdez votre énergie. Tout comme l’expertise et la qualité de vos produits, un packaging attirant rassure fortement la clientèle et pousse à l’achat.

 

Mais s’il y a une difficulté que tous les entrepreneurs du domaine rencontrent dans leur parcours de création de marques cosmétiques : ce sont les packagings. Trouver des contenants modernes, beaux et pas chers pour ses produits est un parcours du combattant. Il existe très peu d’entreprises spécialisées dans ce domaine en Afrique et les propositions qu’elles font aux entrepreneurs ne conviennent pas à ces derniers : si le packaging est joli, le coût correspondant est élevé – à moins d’en acheter au minimum 5000. Si le prix du packaging est bas, leur esthétique laisse à désirer. Les entrepreneurs sont ainsi obligés de s’approvisionner à l’étranger. Ce recours à l’international augmente leurs coûts et de délais de production mais ils n’ont pas le choix.

 

Tout comme l’expertise et la qualité de vos produits, un packaging attirant rassure fortement la clientèle et pousse à l’achat.

 

En attendant que ce secteur se développe en Afrique, il faudra trouver des alternatives pour contourner cette difficulté et proposer les meilleurs contenants pour votre marque. Un début de solution a été évoquée ici par la fondatrice de la marque Adaa Ada.

 

5. La visibilité

 

On constate que le marketing des produits qui viennent de l’extérieur est très agressif et ce sont des mécanismes de communication très réfléchis et des façons d’aborder la consommatrice africaine très élaborées. Sandrine Assouan

 

Tout ce qui vient de l’étranger n’est pas gage de qualité. Les consommatrices avisées et sensibles aux produits sains le savent. Cependant, la grande majorité reste à convaincre. Les produits cosmétiques importés continueront d’inonder le marché africain et les marques locales devront s’y faire et prendre leur part en misant sur la communication. En étant visible.

 

Pour la fondatrice de Nature et Tradition, un des meilleurs moyens pour pousser la consommatrice africaine à s’intéresser aux marques locales est de regarder ce que font les autres. “On constate que le marketing des produits qui viennent de l’extérieur est très agressif et ce sont des mécanismes de communication très réfléchis et des façons d’aborder la consommatrice africaine très élaborées. Je pense que les marques locales devraient vraiment investir dans là-dedans”, explique la jeune femme.

 

Tu peux faire le meilleur produit au monde, si personne n’est au courant, tu ne vendras pas et cela ne pas marchera point. Ramatoulaye Sarr.

 

Ramatoulaye Sarr, co-fondatrice de la marque Afro & Nature insiste depuis le début de leur aventure entrepreneuriale sur la nécessité d’être visible. Contrairement à ce que la majorité pense, la jeune femme estime que les consommatrices africaines veulent utiliser des produits naturels de qualité provenant du continent. C’est juste que l’information ne parvient pas suffisamment vers elles alors que de l’autre côté, elles sont assaillies par les publicités sur les produits importés. “Il est important  que les gens sachent que tu existes. Qu’ils aient connaissance de la valeur de tes produits. Tu peux faire le meilleur produit au monde, si personne n’est au courant, tu ne vendras pas et cela ne pas marchera point.” conclut-elle sur le sujet.

 

6. Oups! Le financement …

Adaa Ada a démarré avec seulement 100 000 FCFa ( 152€). Elle a commencé à vendre 20 pots de crème, puis 50, puis 80… Ensuite elle est passée d’un seul type de produit à 8 nouveaux produits sans faire recours à un gros financement.

 

Afro & Nature n’avait pas besoin d’une grosse somme pour démarrer.  Elles ont cherché à évoluer progressivement. A acheter le matériel par unité et les ingrédients, par petite quantité. On retrouvera la même démarche chez Karaw International et Bissa’a Cosmetics.

 

C’est maintenant qu’elles cherchent à grandir et industrialiser leur production qu’elles parlent de financement. Autrement, elles ont toutes commencé avec un petit budget tout en proposant des produits de qualité.

 

7. Bonus pour se démarquer

Produire du contenu de qualité sur ses produits et perfectionner l’image de sa présence en ligne, voilà ce qui a fait d’Etounature, le 3ème site e-commerce le plus visité au Sénégal. De belles images de vos produits ainsi que des conseils personnalisés à vos clientes constituent une vraie valeur ajoutée pour votre marque.

 

Vous n’êtes pas obligé (es) d’investir du temps et de l’argent sur un site -ecommerce. Pour un début, des plateformes e-commerce comme Awalebiz vous permettent de vous concentrer sur votre production et de leur déléguer la vente en ligne.

 

Apprendre encore et encore. Ecouter vos clientes – leurs retours positifs comme négatifs. Savoir résister à la tentation de créer de nouveaux produits et parfaire les existants sont des gages de réussite pour le lancement de vos produits.

 

Votre ouverture et votre patience face à différents types de clientes, personnalités et humeur vous seront d’une grande utilité pour votre parcours  entrepreneurial dans ce domaine.

 

Vous avez l’essentiel. Pour plus de détails sur le lancement de votre marque, écrivez-nous mais surtout, écoutez et apprenez de ceux qui se sont déjà lancés sur le marché ici.

Aminata Thior
Aminata Thior

Ingénieur télécom, fondatrice et redactrice en chef de Setalmaa, Aminata est une passionnée dans l’âme. « Apprendre sans cesse »,« douter » et « faire/make » sont les maitres mots qui l’accompagnent au quotidien. Blog personnel sur RFI/Mondoblog : http://leregardeminatag.mondoblog.org/

SHARE
SHOWHIDE Comments (0)

Comments are closed

Setalmaa

Setalmaa fournit des informations beauté personnalisées et facilite l'accès aux produits en Afrique francophone.