Setalmaa

Accède aux informations et aux produits beauté qui te conviennent le mieux

6 points à retenir sur la marque de cosmétique béninoise « Be Natural »

Créatrice du premier Festival consacré aux cheveux naturels au Bénin, Fleur Almeida est aussi la fondatrice des produits naturels capillaires Be Natural. Retour sur les éléments clés de la marque 100% home made installée à Cotonou.

 

1. Le saviez-vous ?

Fleurette d’Almeida est maman de 3 enfants et diplomate de formation. La jeune femme qui rêvait de devenir ambassadrice a en effet suivi une formation en diplomatie et relations internationales avant de poursuivre ses études en faculté de droit option sciences politiques et relations internationales.

 

Fleur Almeida Setalmaa - Be natural
Fleur Almeida, fondatrice de la marque « Be Natural » – cc : Fleur

 

2. La petite anecdote derrière la création de Be Natural

C’est à la suite d’une chute post partum qui lui a fait penser qu’elle souffrait d’un cancer, que Fleur s’est documentée sur internet avant d’entamer une transition de 4 mois et d’effectuer son big chop. Sa rencontre avec Miora de la marque Black Cotton lui a fait découvrir l’univers des blogs autour du cheveu crépu. Elle s’essaie aux soins naturels et décide de franchir le pas en créant sa marque. C’est d’ailleurs Miora qui a trouvé le nom « Be Natural »!

 

3. La valeur ajoutée de la marque

« Je ne fais pas mes produits juste pour les vendre » clame-t-elle. Elle crée par passion pour aider les autres et met « beaucoup plus d’amour dans chaque pot » qu’elle confectionne.

 

Quelques crèmes capillaires de la marque Be Natural

 

4. Son implication auprès de sa clientèle

 

Elle se bat pour prouver que les produits made-in Africa sont aussi qualitatifs que ceux de l’extérieur pour lesquels les consommatrices sont prêtes à payer trois fois plus cher.

 

Ayant à cœur la satisfaction de ses clientes, Fleur n’hésite pas à leur écrire au quotidien pour les conseiller et avoir leurs retours. Derrière chaque cliente conquise,  se cache souvent une relation amicale car elle est disponible et pleine d’attention. Elle se bat pour prouver que les produits made-in Africa sont aussi qualitatifs que ceux de l’extérieur pour lesquels les consommatrices sont prêtes à payer trois fois plus chers.

 

5. Les difficultés rencontrées

 

Les gens pensent que nous mélangeons des ingrédients au hasard. Alors que non. Cela nécessite de la réflexion et des recheches.

 

La jeune femme estime que le travail de recherche derrière la création des produits n’est pas valorisé. « Les gens pensent que nous mélangeons des ingrédients au hasard. Alors que non. Cela nécessite de la réflexion et des recheches », précise Fleur.

Elle a par ailleurs évoqué le manque de patience de certaines clientes. « Elles veulent avoir des résultats tout de suite sans faire d’effort sur les soins », raconte-t-elle. Il faut faire preuve de patience et de diplomatie pour bien gérer les exigences souvent irréalistes des clientes.

 

 

6. La vision dans 5 ans

Dans 5 ans, Be Natural souhaite s’implanter dans tous les pays, pas nécessairement pour la coiffure mais pour prodiguer des conseils beauté et être aussi connu que les marques l’Oréal, Clinique ou Mac.

 

Pour regarder l’intégralité de notre interview vidéo avec Fleur Almeida, c’est par ici :

 

Avatar
SHOWHIDE Comments (0)

Comments are closed

Setalmaa

Setalmaa fournit des informations beauté personnalisées et facilite l'accès aux produits en Afrique francophone.