Setalmaa

Accède aux informations et aux produits beauté qui te conviennent le mieux

Beauté afro : Sarah C.J. Walker, le destin incroyable de la première femme noire millionnaire des Etats-Unis

En ces temps de confinement, Netflix est pris d’assaut par les cinéphiles et amateurs de séries. Si la saison 4 tant attendue de Casa de Papel fait encore parler d’elle, la mini-série de 4 épisodes « Self Made Madam C.J. Walker », basée sur l’histoire de la première afro-américaine à devenir millionnaire, a aussi soulevé des foules. On vous plonge dans la success story de cette autodidacte qui a construit un empire, grâce à sa ligne de produits capillaires destinés aux afro-américaines. 

 

Qui était Sarah C.J. WALKER, la femme dont est inspirée la mini-série ?

Madame C.J. WALKER, née Sarah Breedlove en 1867 de parents esclaves, fait partie de la première génération d’afro-américains nés libres. Elle est la dernière d’une fratrie de 5 enfants. Devenue orpheline à l’âge de 7 ans, elle part vivre chez sa sœur et se fait maltraiter par le mari de celle-ci.

 

 

Sarah C.J. Walker, le destin incroyable de la première femme noire millionnaire des Etats-Unis
Madame C.J Walker

 

 

Elle épouse à seulement 14 ans, l’ouvrier Moses McWilliams avec qui elle a une fille : A’Lelia. Elle perd son mari quelques années plus tard et s’installe à Saint-Louis, auprès de ses frères barbiers. Sarah Breedlove y travaille en tant que blanchisseuse et gagne environ 1,50 $ par jour.  

Plus tard, elle rencontre un publicitaire du nom de Charles J. Walker qui devient son mari. Après moult péripéties, elle lance sa ligne de produits capillaires et de soins de beauté. Avec l’aide de son mari, elle promeut son entreprise qui devient l’une des plus florissantes à cette époque. 

 

 

C.J. WALKER : entrepreneure beauté-cosmétique et philanthrope hors pair

En 1906, Sarah épouse Charles Joseph Walker et se fait appeler Madame C.J. Walker, un nom qu’elle conserve après son divorce. Elle développe sa propre formule de produits pour la santé et la pousse des cheveux, déménage dans le Colorado et réussit à mettre sur pieds une marque prospère de produits capillaires.

 

 

Sarah C.J. Walker, le destin incroyable de la première femme noire millionnaire des Etats-Unis
Affiche publicitaire – Produits Madam C.J. WALKER

 

 

Elle crée une usine et une école de beauté à Pittsburgh. Madame C.J Walker emploie de nombreuses vendeuses et forme des esthéticiennes commerciales dénommées « agents Walker » à Indianapolis. Elle s’illustre également dans la philanthropie, notamment dans la défense des droits des femmes et des afro-américains avant de décéder en 1919.

Elle laisse son entreprise à sa fille qui poursuit son héritage. Mme C.J. WALKER est inscrite au National Women’s Hall of Fame et Netflix lui a rendu hommage à travers sa mini-série diffusée le 20 mars 2020 : « Self Made Madam C.J. WALKER ».

 

 

Le pitch de “Self Made”, mini-série hommage à la vie de Mme  WALKER

Le film se base sur le côté entrepreneurial et le sens des affaires de Sarah qui, a su partir de rien pour développer une véritable industrie de la beauté aux temps post-esclavagistes. Ayant développé des problèmes de cuir chevelu qui occasionnent la chute de ses cheveux, Sarah se fait aider par Annie qui évolue dans des soins capillaires.

 

 

Affiche de la mini-série Netflix en hommage à Madam Walker.

 

 

Le deal est simple, Annie l’aide à retrouver une belle chevelure grâce à ses produits, en contrepartie, Sarah s’occupe de son linge. Vu le résultat remarquable qu’ont les produits capillaires d’Annie sur elle, Sarah propose alors à son amie de devenir une de ses vendeuses.

Annie lui rit au nez en lui disant qu’elle n’avait pas le profil idéal, faisant référence au physique de Sarah. Cette dernière décide alors de faire ses propres expérimentations pour trouver la formule qui marche et commercialise ses propres produits. C’est le début d’une passionnante business aventure dans le domaine de la beauté et cosmétique.

 

 

Qu’est devenue la marque Madam C.J. Walker ?

La marque C.J. Walker est achetée en 2013 par la société américaine Sundial Brands. En collaboration avec Sephora, l’entreprise collabore également avec l’arrière-arrière-petite-fille de Mme Walker, A’Lelia Bundles afin d’honorer son héritage.

La ligne de produits de beauté Madam C.J. Walker Beauty Culture voit le jour en mars 2016 et est disponible sur Sephora.

 

 

Produits capillaires Madam C.J. Walker

 

 

 

Sundial est également à l’origine de #ICanSheDid (je le peux parce qu’elle l’a fait) en 2016, une campagne en l’honneur de l’entrepreneure afro-américaine et « qui invite les femmes à célébrer leurs réalisations individuelles, ainsi que les femmes qui les ont inspirées, par le biais de téléchargements de photos et de partage sur les réseaux sociaux. » peut-on lire sur le site 

 

 

L’histoire de Sarah C.J. WALKER est une source d’inspiration pour tout(e) entrepreneur(e). Cette femme descendante d’esclaves dans une Amérique machiste et ségrégationniste, a su devenir une pionnière en tant que femme d’affaires malgré une vie difficile et un environnement hostile. Avez-vous suivi son histoire sur Netflix ?

Avatar
SHOWHIDE Comments (0)

Comments are closed

Setalmaa

Setalmaa fournit des informations beauté personnalisées et facilite l'accès aux produits en Afrique francophone.

Des questions ?
Ecrivez-nous sur WhatsApp