Setalmaa

Accède aux informations et aux produits beauté qui te conviennent le mieux

Retour au défrisage : impression ou réalité?

Depuis quelques années, nous sommes de plus en plus nombreuses à retourner au naturel en embrassant la nature crépue de nos cheveux. Si certains ont vu le mouvement nappy comme une sorte d’acceptation identitaire, d’autres l’ont assimilé à un effet de mode. Il semblerait qu’un mouvement similaire s’effectuerait aujourd’hui en sens inverse : le retour au défrisage. Qu’en est-il vraiment ? Nous avons posé la question à notre communauté sur nos réseaux sociaux.

 

 

 

Retour au défrisage : les raisons avancées par les personnes interrogées

Nous avons mené une petite enquête sur nos réseaux sociaux et voici les raisons évoquées par les personnes concernées par le phénomène.

 

 

 

Retour au défrisage : impression ou réalité?
CHEVEUX CREPUS- CREDIT PHOTO: LUZMAIHLY

 

 

Cheveux crépus naturels difficiles à dompter

La durée des soins et les contraintes liées à la routine capillaire des cheveux crépus sont les premières causes soulevées pour ce retour au défrisage. Cette internaute est catégorique « les wash days pouvaient me prendre tout mon week-end, en un mot j’en ai eu marre ! ».

 

 

Cette autre nous a confié avoir craqué après 6 ans de naturel parce que l’entretien de ses cheveux était compliqué. Plusieurs autres ont évoqué un problème de cheveux difficiles à démêler et une routine compliquée à suivre. 

La cherté des produits

Les produits naturels pour nappy qui coûtent chers arrivent en seconde position des raisons ayant poussé au re-défrisage. Parmi les commentaires que nous avons reçus, beaucoup fustigent les produits capillaires qui coûteraient trop chers et constitueraient donc un gros investissement.

Les anciennes nappy devenues défrisées ne sont pas les seules à se plaindre concernant les prix. Celles qui résistent encore déclarent être tentées par le défrisage à cause du budget que requiert leur routine capillaire.

 

Les problèmes de casse et le shrinkage

Le shrinkage et les cheveux qui tombent arrivent en bonne position sur l’échelle des accusations. Pas mal de plaintes s’enregistrent concernant des cheveux naturels qui cassent et tombent à chaque coup de peigne parfois accompagné de douleur.

Cette lectrice témoigne sur Facebook en ces termes « Les miens tombaient un peu trop. Et la douleur aussi fût l’une des raisons majeures après 5 ans de Nappy ».

Elles sont aussi nombreuses à avoir des difficultés à assumer le shrinkage. En effet, la longueur des cheveux est beaucoup plus visible lorsqu’ils sont plutôt défrisés que naturels.

 

 

Retour au défrisage : impression ou réalité?
CHEVEUX LISSES- CREDIT PHOTO: KREATIONZXKENDRA

 

 

Les déçues de la nature de leurs cheveux

On note également que beaucoup de filles sont devenues naturelles dans l’espoir d’avoir les cheveux de leur influenceuse favorite ou de leur copine. Le choc peut donc être brutal lorsqu’elles se rendent compte qu’au lieu des cheveux bouclés de type 2c ou 3c, elles se retrouvent avec des cheveux crépus 4C qu’elles qualifient de «trop durs ». Ce genre de personnes qui ont du mal à assumer ont souvent plus tendance à revenir au défrisage à cause de « la texture de leur cheveux », nous disent certaines de nos followers sur Twitter.

 

 

Les jugements de la « nappy police »

Les nappy prêtes à juger leurs consoeurs figurent en bonne place au banc des accusés. Des anciennes naturelles se sont senties jugées et accusées dans leurs choix capillaires à tel point qu’elles n’étaient pas à l’aise et ont préféré se défriser à nouveau.

« Pourquoi tu te lisses les cheveux ? », « une vraie nappy ne met pas de tissage » sont quelques-unes des remarques qui ont donné raison à leur patience. 

 

 

cheveux crepus
CHEVEUX CREPUS 4C

 

 

L’influence masculine dans le retour au défrisage

L’influence masculine y est aussi pour quelque chose. Les hommes trouveraient les cheveux crépus « sales et peu soignés », selon cette internaute qui estime que la gent masculine n’encourage pas forcément leurs compagnes et sœurs à garder leurs cheveux crépus. Cet argument se trouve au bas du classement puisqu’il se compte moins dans les réactions sur nos différents réseaux.

 

Les nappy ont aussi voulu donner leur avis sur ce retour au défrisage

Nos lectrices nappy ont aussi eu leur mot à dire. Selon une réaction sur Instagram, la plupart des filles ont voulu faire comme les copines avant de se rendre compte que les soins pour les cheveux crépus ne sont pas les mêmes pour les cheveux lisses. Ces filles se défrisent parce que leurs cheveux seraient « difficiles à peigner ». 

 

 

CHEVEUX CREPUS COURTS
CHEVEUX CREPUS COURTS- CREDIT PHOTO: GLORY OKINGS

 

 

Une de nos lectrices qui se définit comme une « nappy Hitler » affirme qu’elle ne retournerait au défrisage pour rien au monde.

Elle renchérit « les cheveux crépus, il faut vraiment les aimer pour pouvoir accepter de les garder et surtout de s’en occuper ». D’autres raisons se font valoir telles que le manque de patience et la flemmardise.

 

Alors mythe ou réalité ?

Il est aujourd’hui difficile d’avancer des chiffres sur le sujet. Le phénomène Nappy est encore présent voir bien encré même si le retour aux cheveux défrisés reste bien une réalité – des bloggeuses américaines et francophones effectuent cette volte-face. Aussi, il existe à coup sûr d’anciennes nappy qui aujourd’hui se défrisent et qui ne l’assument pas. Tout simplement par peur d’être jugées.

Parmi les réactions recueillies par notre équipe, il en ressort les quelques retours au naturel se constate surtout au Sénégal et au Cameroun. Dans ces pays, les filles vont toujours se faire défriser au salon de coiffure. 

 

Le point de vue de la rédaction sur le retour au défrisage

La plupart des filles qui renoncent au naturel l’ont souvent fait pour de mauvaises raisons. Effet de mode, attente d’un certain type de cheveux etc.  Si vous envisagez de revenir au naturel, posez-vous d’abord les bonnes questions avant de vous lancer.

Par ailleurs la plupart des excuses évoquées (entretien compliqué, produits chers…) relève plutôt d’un manque d’informations – que nous essayons de combler avec les nombreux articles sur Setalmaa. Il est tout à fait possible d’avoir une routine simple. Ceci, selon son style de vie et qui ne prend pas beaucoup de temps.

 

 

 

Retour au défrisage : impression ou réalité?
CREDIT PHOTO: Original black africa

 

 

Pour le démêlage, il suffit d’apprendre les bons gestes et d’opter pour des produits de qualité et accessibles avec son budget. Utiliser des marques à petits prix, huiles naturelles, beurre de karité, recettes maison etc.

Inutile de vouloir faire comme une blogueuse qui utilise une tonne de produits et passe énormément de temps dans sa salle de bain.

Expérimentez, choisissez les soins qui marchent bien pour vous. Utilisez peu de produits si vous voulez réussir votre aventure capillaire naturelle. Pour ce qui est du shrinkage, apprenez à en jouer.

 

 

cheveux frisés
CREDIT PHOTO: BABY TABY

 

 

Notre dernier mot :

Naturelle ou défrisée, il faut d’abord apprendre à aimer ses cheveux quelle que soit leur texture. Et sachez que dans tous les cas, vos cheveux ont besoin d’être entretenus. Ne vous astreignez pas à la routine de votre copine, trouvez la vôtre, celle qui correspond aux besoins de vos cheveux à vous.

Si vous avez du mal à trouver la bonne formule qui vous convient, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel. Ce dernier pourra vous proposer un diagnostic capillaire et des conseils d’entretien. En fin de compte, naturelle ou défrisée, le plus important est de vous sentir bien avec vos cheveux.

 

Avatar
SHOWHIDE Comments (0)

Comments are closed

Setalmaa

Setalmaa fournit des informations beauté personnalisées et facilite l'accès aux produits en Afrique francophone.

Des questions ?
Ecrivez-nous sur WhatsApp