Cancer de la peau : la part de responsabilité des cosmétiques - Setalmaa Avec l’avancée sans cesse galopante de la dépigmentation volontaire en Afrique et l’avènement de produits de beauté en tout genre, nous nous interrogeons sur la part de responsabilité des cosmétiques dans l’apparition du cancer de la peau.
Setalmaa

Accède aux informations et aux produits beauté qui te conviennent le mieux

Cancer de la peau : la part de responsabilité des cosmétiques

Le cancer de la peau, bien que peu étudié dans la littérature scientifique africaine gagne de plus en plus de terrain sur le continent. Longtemps considéré comme une affection occidentale, le cancer de la peau est pourtant la principale cause de mortalité des sujets souffrant d’albinisme. Cela s’explique chez ces derniers par l’absence de la mélanine, qui est un composé photo protecteur naturel contre les rayons ultraviolets du soleil. Avec l’avancée sans cesse galopante de la dépigmentation volontaire en Afrique et l’avènement de produits de beauté en tout genre, nous nous interrogeons sur la part de responsabilité des cosmétiques dans l’apparition du cancer de la peau.

 

 

 

Des composés dangereux

Le retour au naturel et aux cosmétiques bio a été fortement favorisé par les scandales sanitaires liés à certains composés chimiques des cosmétiques conventionnels. En effet, plusieurs de ces ingrédients ont été reconnus comme mauvais pour la santé humaine. Ils provoquent des effets nocifs allant d’allergies à des affections plus graves comme le cancer de la peau. Et pourtant, les produits qui en contiennent continuent d’inonder les étalages des boutiques ainsi que ceux de nos marchés en Afrique.

 

Etalage de produits cosmétiques
Etalage de produits cosmétiques

 

Nous ne pourrons pas tous les citer mais plusieurs guides existent afin de vous aider à faire de bons choix lors de vos prochains achats de produits cosmétiques. Toutefois, retenez que tous ces ingrédients ont des effets divers selon leurs concentrations et qu’il existe des alternatives plus saines pour votre peau et vos cheveux. C’est ce que Birama Thiam, directeur de recherche et développement de Farifima Cosmétiques, nous expliquait ici.

 

Birama THIAM à l'African Beauty Forum Setalmaa
Birama THIAM African Beauty Forum Setalmaa- CRÉDIT PHOTO : BADARA PEREIRA

 

 

 

Les parabènes

Vous avez sans doute souvent vu sur les emballages de plusieurs produits cosmétiques la mention « sans parabène ». Ce dernier est un conservateur retrouvé dans plus de 80% des produits d’hygiène et de toilette. C’est le cas de certains déodorants, produits de maquillage, soins du corps, soins du visage, soins des cheveux, etc. On en retrouve également naturellement dans des aliments comme les carottes et les oignons mais ceux-ci sont différents de ceux synthétisés en pétrochimie.

Quelques parabènes
Quelques parabènes

 

Les parabènes retrouvés dans les cosmétiques font l’objet d’une régulation et les plus dangereux d’entre eux sont même interdits. En effet, tous les parabènes ne sont pas logés à la même enseigne. D’autres moins dangereux comme le methylparaben et l’ethylparaben sont autorisés dans une certaine mesure mais proscrits dans les produits sans rinçage. Certains comme le propylparaben, le butylparaben et l’isobutylparaben sont vraiment à éviter. On sait que ces derniers sont des perturbateurs endocriniens mais aussi qu’ils accélèrent le vieillissement et provoquent des dommages à l’ADN lors d’une exposition au soleil. Même si des études n’ont pas encore établi un lien de causalité direct entre le cancer de la peau et les parabènes, leur implication indirecte semble évidente au vu de ses dégâts sur la structure de l’ADN.

 

 

Les sulfates

Retrouvés dans la majorité des produits moussants, les sulfates sont des agents dits tensioactifs. En plus de mousser, ils ont une action détergente et sont de faible coût. Cela en fait des alliés pour les entreprises qui proposent des produits cosmétiques à prix dérisoire.

Néanmoins, les sulfates sont aussi connus pour causer des irritations et induire des dermatites de contact. Ils fragilisent aussi la peau en détruisant les lipides qui forment la barrière cutanée. Ce que l’on sait moins en revanche, c’est que même s’ils ne sont pas directement cancérigènes, les sulfates peuvent réagir avec d’autres composés contenus dans les cosmétiques et acquérir une capacité cancérigène.

 

Exemple de Sulfates
Exemple de Sulfates

 

 

Les filtres UV

Les filtres ultraviolets sont des arguments commerciaux utilisés par les entreprises cosmétiques. Ils permettent effectivement de protéger la peau contre les effets néfastes des rayons ultraviolets du soleil mais leur mauvaise utilisation entraîne l’effet inverse.

Les filtres UV ont un fort potentiel allergisant et leur petite taille fait qu’ils pénètrent facilement dans la circulation sanguine. Ils ont la capacité d’induire des dommages au niveau de l’ADN et ainsi de favoriser le développement de cancers. Ils sont certes utiles pour protéger la peau lors des expositions occasionnelles au soleil, mais il est inutile voire dangereux d’en incorporer à tout va dans les produits cosmétiques.

 

 

Le triclosan

En plus d’être un perturbateur endocrinien, le triclosan est un cancérigène potentiel qui forme le chloroforme, un composé fortement cancérigène, lorsqu’il est mis en présence d’une eau contenant du chlore. Sachant que le chlore est un composé systématiquement retrouvé dans l’eau du robinet ou encore dans l’eau de piscine, la présence de triclosan dans les produits cosmétiques est donc problématique.

 

L'eau du robinet contient du chlore
L’eau du robinet contient du chlore

 

 

 

Le cas particulier de la dépigmentation volontaire

La dépigmentation volontaire de la peau consiste à s’administrer, sur la peau ou directement dans le corps, des produits cosmétiques visant à rendre la peau plus claire. Pour cela, des dermocorticoïdes destinés au traitement local de certaines affections dermatologiques sont utilisés. Les adeptes de cette pratique utilisent aussi des crèmes blanchissantes pourvues d’hydroquinone et de stéroïdes. On retrouve en outre des produits cosmétiques injectables parmi les produits les plus dangereux pour s’éclaircir la peau. Il sont censés être de meilleure qualité mais peu importe leur forme d’administration, leurs effets sont les mêmes :

  • amincissement et fragilisation de la peau ;
  • cécité ;
  • destruction de la mélanine, pigment responsable de la couleur des peaux noires et protecteur contre les rayons UV ;
  • brûlure de la peau ;
  • apparition de vergetures ;
  • hyperpigmentation des parties exposées au soleil ;
  • perturbation des hormones aussi bien chez l’homme que chez la femme favorisant entre autre les problèmes de fertilité;
  • développement du cancer de la peau ;
  • etc.

 

Quelques effets secondaires de l'hydroquinone -Credit photo: Afrique femme
Quelques effets secondaires de l’hydroquinone -Crédit photo: Afrique femme

 

Conscients des dangers, plusieurs pays comme le Rwanda, le Ghana et la Côte d’Ivoire interdisent les produits éclaircissants en particulier ceux contenant de l’hydroquinone. Pour rappel, dans certaines villes au Sénégal, le phénomène concernait jusqu’à 67% de la population en 2013 d’après une étude de M. Diongue et al. Néanmoins, les circuits informels et les fabricants ne manquent pas d’inventivité afin de contourner le système. Certains fabricants de produits éclaircissants ne mentionnent même pas la présence d’hydroquinone dans la composition. Lorsqu’on s’en rend compte, il est toujours possible de retrouver une peau naturelle après la dépigmentation. Cela passe entre autres par l’adoption de cosmétiques bio car même les cosmétiques dits naturels sont parfois trompeurs ou peuvent contenir des composés dangereux suite à une contamination environnementale.

 

 

Quelques recommandations

Tout comme il est important d’adopter les bonnes habitudes pour éviter sa survenue, il est primordial de se faire dépister tôt afin de se donner les meilleures chances de rémission du cancer de la peau. Pour cela, voici quelques gestes à pratiquer :

  • observez régulièrement vos grains de beauté et consultez un dermatologue si vous notez quelque chose d’inhabituel (irrégularité, changement de couleur, surélévation, agrandissement du grain de beauté, etc.) ;
  • utilisez les marques de cosmétiques respectueuses de votre peau après une période de dépigmentation ;
  • évitez de vous exposer au soleil entre midi et 16 heures, période durant laquelle les rayons du soleil sont les plus dangereux ;
  • lisez attentivement la liste des ingrédients de vos produits cosmétiques et faites des recherches sur ceux que vous ne connaissez pas ;
  • évitez l’utilisation de produits cosmétiques agressifs sur une peau lésée ;
  • protégez-vous du soleil en utilisant par exemple de la crème solaire, des lunettes de soleil ou encore un chapeau couvrant ;
  • etc.

 

 

 

 

 

Voudriez-vous partager avec la communauté votre expérience avec des produits cosmétiques sur lesquels vous avez des doutes ? N’hésitez pas à le faire dans les commentaires.

Avatar
SHOWHIDE Comments (0)

Comments are closed

Setalmaa

Setalmaa fournit des informations beauté personnalisées et facilite l'accès aux produits en Afrique francophone.