Comment les marques de cosmétiques africaines allient-elles beauté et écologie ? - Setalmaa
Setalmaa

Accède aux informations et aux produits beauté qui te conviennent le mieux

Comment les marques de cosmétiques africaines allient-elles beauté et écologie ?

Utilisés au quotidien, les produits cosmétiques peuvent changer l’aspect de la peau, la débarrasser des imperfections et illuminer le teint. Si à première vue, ils peuvent paraître inoffensifs, ces produits de soins lorsqu’ils n’ont pas une composition clean, peuvent avoir un gros impact sur votre santé mais aussi sur l’environnement. A une ère où la protection de l’environnement et la préservation des ressources constituent un impératif, il est important de se poser des questions sur la nature polluante de ces soins produits par les marques de cosmétiques africaines ou internationales.

En effet, certaines matières premières utilisées comme base dans les produits cosmétiques peuvent être nuisibles pour votre peau et la planète. C’est le cas par exemple des huiles minérales, dérivées de Paraffinum, de Petrolatum et provenant de l’industrie pétrochimique qui ont un fort pouvoir polluant.

Quant aux nombreux procédés chimiques utilisés dans les industries cosmétiques telles que l’éthoxylation (méthode employée pour obtenir des tensio-actifs capables de faire mousser les produits), ils sont loin d’être bénéfiques pour la planète, encore moins pour votre peau. Ils peuvent modifier les écosystèmes, contribuer à la perte des ressources animales, végétales et ainsi perturber la chaîne alimentaire.

Il n’y a pas que la peau qui risque d’en faire les frais. Utiliser des produits cosmétiques ayant subi ces procédés chimiques pourrait aussi toucher certaines parties de votre épiderme. Les peaux les plus sensibles remarquent très vite des eczémas, irritations, allergies, etc. De même, le risque de cancer de la peau est décuplé.

Outre la composition même des produits, les emballages utilisés pour les rendre attractifs aux yeux des consommateurs sont aussi sources de forte pollution. La majeure partie des packagings sont en plastique, une matière reconnue comme danger mondial, du fait de son effet sur la mer et la faune maritime.

Eu égard de tout ceci, nous pouvons  conclure que nos sociétés modernes ont un grand challenge à relever : continuer à consommer, à prendre soin de soi, de sa peau, tout en évitant de polluer la planète et contribuer à sa préservation pour les générations futures. Dans l’univers de la beauté en Afrique francophone, les marques de cosmétiques sont nombreuses à l’avoir compris. Entre utilisations de matières premières 100% naturelles, emballages en carton ou recyclés, produits de soin avec un minimum d’ingrédients et certifiés bio, le secteur de la beauté et cosmétique en Afrique francophone subsaharienne est définitivement en train de passer au vert. Dans cet article, on vous propose un focus sur toutes les démarches écologiques qu’entreprennent les marques de cosmétiques africaines pour soigner la peau de leurs clientes tout en restant « green ».

 

1-   Les marques de cosmétiques africaines mettent en vente des produits cosmétiques 100% naturels

L’étiquette 100% naturel fait partie des principaux arguments de vente des marques de cosmétiques africaines subsahariennes. En effet, sur cette partie du continent, les consommatrices veulent le meilleur à la fois pour leur peau et leurs cheveux. Elles sont conscientes du fait que les produits synthétiques ne seront d’aucune efficacité sur leur peau. Au-delà même d’une volonté de sauver la planète, les consommatrices de cette partie du globe sont surtout convaincues de la grande efficacité des produits naturels. Elles suivent des influenceuses beauté locales et internationales, des blogueuses et médias qui les éduquent sur le sujet. Pour répondre aux besoins de leurs clientes bien informées, la quasi-totalité des marques qui proposent des produits de soins du corps ou capillaires, misent sur des matières premières naturelles et non transformées. Ce faisant, elles s’inscrivent dans une démarche écoresponsable et contribuent à la sauvegarde de l’environnement.

 

Comment les marques de cosmétiques africaines allient-elles beauté et écologie ?
Comment les marques de cosmétiques africaines allient-elles beauté et écologie ?

 

De même, la quasi-totalité des marques de cosmétiques africaines proposent des produits cruelty-free, c’est-à-dire que leurs fabrications ne sont pas testées sur des animaux. De Afro et Nature, Diongoma, Karite Diema, à Tokè-Nsa, Origine Terre, Sentaar, en passant par MadjiKarite, Délices de femmes, Akoya Hair ou Sahel Emmanuelle, toutes misent sur des produits naturels dont les qualités et vertus sont préservées lors du processus de fabrication.

 

2-  Elles utilisent des matières premières locales

Une très grande partie des marques de cosmétiques africaines se servent de plantes, beurres et graines issus de leurs pays respectifs comme ingrédients principaux de leurs productions. En utilisant et valorisant ces ressources locales telles que le beurre de karité ou le neem par exemple qu’elles achètent auprès des groupements de paysans ou coopératives de femmes, elles contribuent au dynamisme de l’économie locale. A titre illustratif, on pourrait citer la marque Diongoma, qui propose à sa clientèle des produits de soin 100% naturels, bio et de haute qualité. Cette entreprise cosmétique travaille en relation directe avec des producteurs et artisans sénégalais. Ce qui permet à la marque d’éviter les intermédiaires et de garantir à ses producteurs partenaires une rémunération à la hauteur de leur travail.

 

Comment les marques de cosmétiques africaines allient-elles beauté et écologie ?
Comment les marques de cosmétiques africaines allient-elles beauté et écologie ?

 

Origine Terre, marque béninoise de produits cosmétiques naturels, faits à  la main peut aussi être citée en exemple. La totalité de leurs produits sont fabriqués au Bénin et 95% des matières premières qui les composent sont puisées localement. Quant à la marque togolaise Tokè-Nsa qui ne jure que par le beurre de karité, son objectif ultime est d’offrir des produits de soins naturels et ainsi valoriser cet or des femmes noires qui est produit sur son terroir. Pour ce qui est de l’utilisation des ingrédients locaux en général, de nombreuses marques de cosmétiques africaines gagnent des points. En outre, elles importent peu et évitent ainsi la pollution environnementale liée à l’acheminement des matières premières d’un point à un autre et boostent l’économie locale en achetant chez les producteurs nationaux.

 

3-  Elles utilisent un packaging biodégradable ou recyclable

Les emballages des produits cosmétiques sont sources de création de déchets et donc de pollution. Ils finissent souvent à la poubelle. Toutefois, il peut être difficile de se débarrasser des emballages. Non seulement ils permettent de protéger les produits, mais aussi, ils les rendent attractifs aux yeux des clients. La solution la plus écoresponsable est de choisir un packaging qui peut se dégrader rapidement ou qui pourrait être recyclé. Là encore, la green attitude se fait ressentir chez les marques africaines de cosmétique.

 

Comment les marques de cosmétiques africaines allient-elles beauté et écologie ?
Emballage masque éclat – Origine terre

 

Chez Origine Terre par exemple, les emballages sont très minimalistes. La marque made in Benin opte pour un packaging essentiellement à base de fibres végétales ou de matières locales ou encore fait avec du papier recyclé. Du côté de Firabso, marque de cosmétiques sénégalaise, les pochons en lin proposés aux clients servent à conserver les produits cosmétiques. Ce qui permet d’éviter la pollution qu’aurait pu engendrer l’utilisation d’emballages en plastique par exemple.

 

4-   Les marques de cosmétiques africaines minimisent le nombre d’ingrédients dans leurs produits

Réduire le nombre d’ingrédients dans les produits cosmétiques permet d’optimiser leur qualité et de diminuer au maximum l’impact de leur fabrication sur l’environnement. Formuler les produits cosmétiques à partir d’un minimum d’ingrédients consiste à s’inscrire dans une démarche d’écoconception. Cela implique donc de réduire l’énergie consacrée à la fabrication des produits, de limiter le nombre de matières premières utilisées et par ricochet de diminuer toutes les sources de pollution qu’engendre la production du produit. La difficulté avec la réduction des ingrédients dans les soins cosmétiques, c’est que cela peut affecter leur efficacité d’autant plus que les consommateurs préfèrent des produits multi-usages. Toutefois, de nombreuses marques africaines ont essayé de relever le défi de garantir un maximum d’efficacité avec très peu de produits.

 

Comment les marques de cosmétiques africaines allient-elles beauté et écologie ?
Credit : oOlution

 

 

On pense notamment aux savons très plébiscités de la marque Origine Terre pour leur grande efficacité mais qui sont composés d’à peine 6 ingrédients. Karaw International, marque sénégalaise de produits capillaires fait aussi partie de celles qui réussissent le mieux à satisfaire leur clientèle en utilisant très peu de matières premières dans leurs crèmes pour cheveux. Avec un minimum d’ingrédients, tous issus du terroir sénégalais comme l’hibiscus, le yorokhlane ou le gombo, la marque de produits capillaires made in Senegal Adaa Ada propose aussi des soins naturels et efficaces pour les cheveux crépus.

 

5-  Elles disent NON aux ingrédients issus de la pétrochimie dans leurs produits cosmétiques

S’il y a une chose sur laquelle la majeure partie des marques de cosmétiques africaines s’accordent, c’est le fait de proposer des formules plus saines pour la peau des utilisatrices mais aussi pour l’environnement. Elles sont nombreuses à avoir banni les ingrédients tels que silicones, parabènes ou huiles synthétiques de leurs formules. Elles ont remplacé ces ingrédients polluants par des matières premières plus douces.

 

Comment les marques de cosmétiques africaines allient-elles beauté et écologie ?

 

Sur les packagings des produits de la marque sénégalaise Afro et nature par exemple, on peut lire « Non nous ne voulons pas de ça », parlant des ingrédients tels que silicone, petrolatum, sulfates, etc. En Côte d’ivoire, la marque Sahel Emmanuelle traite ses matières premières en utilisant des méthodes ancestrales. Ce qui permet de conserver les propriétés des produits naturels et d’éviter au maximum la pollution environnementale.

 

6- Les marques de cosmétiques africaines commercialisent des produits certifiés Bio

La certification Ecocert permet d’attester que 95% des ingrédients d’une marque sont d’origine naturelle et qu’il y a au moins 10% de matières premières bio dans la formule. En optant pour la création d’une marque de produits bio, les entreprises de cosmétiques s’engagent à réduire leur impact environnemental et à proposer des produits de qualité aux utilisatrices.

 

DIONGOMA – soins uniques bio
Huile de neem de la marque Diongoma bio

 

Les marques de cosmétiques africaines sont de plus en plus nombreuses à exprimer leur volonté de passer au bio même si elles sont encore ralenties par les coûts élevés liés à la certification. Diongoma a sauté le pas depuis 2014. Quant à la marque Karite Diema, le beurre de karité, ingrédient principal de tous ses cosmétiques, est certifié bio.

 

7-  Elles communiquent sur leur engagement pour la planète

Oui, les marques de cosmétiques africaines font des produits naturels et sont sensibles aux questions écologiques. Mais elles ne sont pas du tout timides quand il s’agit d’en parler. Que ce soit sur leurs réseaux sociaux comme sur leurs sites internet, elles n’hésitent pas à brandir fièrement leur côté écolo.

 

Credit photo : L’express

 

En plus d’être un bon argument de vente pour elles, la communication sur leurs attitudes éco responsables leur permet de sensibiliser leurs clientes, d’inciter d’autres marques à suivre la tendance et donc de faire la promotion du développement durable. Il vous suffit de faire un tour sur les comptes Instagram ou Facebook de ces marques pour vous en rendre compte.

 

8-  Les marques de cosmétiques africaines viennent en aide aux producteurs locaux

Les artisans et cultivateurs locaux sont souvent lésés et mal payés. Pourtant, ils abattent un travail colossal. Prendre soin de l’environnement consiste aussi à veiller au bien-être des hommes qui y vivent. Il s’agit d’une stratégie au cœur même des marques de cosmétiques africaines et qui entrent dans le cadre de leur responsabilité sociétale. Pour la plupart, ces marques collaborent avec des producteurs et coopératives de femmes issus de divers villages de leurs pays. Ces derniers leur fournissent des matières premières et en contrepartie les marques africaines leur accordent une rémunération juste et à la hauteur de leur travail. Elles mettent ainsi en place un commerce équitable où toutes les parties prenantes trouvent leur compte. Ici, les bons élèves sont très nombreux. La marque Maison Dassam travaille avec des artisans et associations locales et participe ainsi à leur insertion professionnelle en leur garantissant une rémunération juste.

 

Credit photo : GRAIN

 

Quant à Madjikarité, elle cherche à promouvoir l’autonomisation financière des femmes tchadiennes, à lutter contre la pauvreté féminine au Tchad et à œuvrer pour le développement durable. Ndieme Ndiaye, la fondatrice de la marque Karite Diema a fondé l’Association Suisse des femmes pour la Planète. Par le biais de cette association, elle redistribue un pourcentage des recettes de son entreprise de cosmétique à une coopérative de femmes du Burkina et du Mali. Cela permet à ces femmes d’avoir le financement nécessaire pour se doter d’une technologie à même de faciliter leur processus de production et ainsi améliorer leurs revenus.

 

La protection de l’environnement est l’affaire de tous car les dégâts environnementaux n’épargnent aucun continent. On ne peut que féliciter tous ces efforts que font les marques de cosmétiques africaines pour passer au vert et les encourager davantage à contribuer à leur échelle à l’atteinte d’un développement durable. 

 

Avatar
SHOWHIDE Comments (0)

Comments are closed

Setalmaa

Setalmaa fournit des informations beauté personnalisées et facilite l'accès aux produits en Afrique francophone.